« Le devoir d’avoir des droits » par Nicole FERRONI

Aujourd’hui je ne vous parlerai pas de notre petite fée. Enfin, pas directement…

Je voulais partager avec vous cette intervention de Nicole Ferroni, avec qui je ne suis certes pas toujours d’accord mais quand quelqu’un dit quelque chose d’intéressant il faut savoir le reconnaître.

Par moments je n’ai plus su si j’avais envie de rire ou de pleurer mais je me suis dit qu’avec un peu de chance ça ferait réagir certains de nos concitoyens. Car oui, nos vies ne sont déjà pas simples : gérer les rendez-vous, les frustrations de nos enfants, les claques données par les examens médicaux, les coûts des matériels et séances de rééducations, etc. Mais ces dossiers interminables et ces « rappels à la loi » ne nous aident pas non plus. Surtout que comme vous l’entendrez si vous écoutez cette « chronique » : Ils sont forts pour nous « rappeler à la loi » quand nous faisons rembourser quelque chose en ayant oublié de remplir le formulaire adéquat (par ignorance ou parce qu’il y a tellement de dossiers qu’on ne peut plus penser à tout) mais rarement pour nous dire « pensez à demander *nom de l’aide + formulaire à remplir* vous aurez droit à la prise en charge de *chose que vous n’auriez pas pensé à vous faire rembourser comme les couches ou l’accompagnement psychologique* ». Aujourd’hui pour nous comme pour beaucoup d’autres, nous avons plus le droit d’avoir des devoirs que le devoir d’avoir des droits.

Merci à Nora Et Sophie d’avoir permis que l’on diffuse leur expérience et à Nicole Ferroni qui, en prenant leur défense, a permis de montrer l’une des nombreuses embuches auxquelles nous (parents d’enfants en situation de handicap ou eux-mêmes une fois adultes) devons faire face.

Courage à toutes celles et tous ceux qui doivent pratiquer eux aussi « le combat de paperasse à mains nues » 😘

Tags: No tags

Laisser un commentaire

Votre adresse mail n'apparaîtra pas - Les champs obligatoires sont signalés